En Flandre, ils sont fous de la course ! Depuis environ un mois, tous les médias flamands sont occupés à écrire une nouvelle histoire du cyclisme avec le Ronde van Vlaanderen (Tour des Flandres) comme point central.

La prochaine édition du "Vlaanderens Mooiste" semble être encore plus légendaire et héroïque que les 105 éditions précédentes. Le "triplé" de Fiorenzi Magni dans des conditions météorologiques héroïques (1951), l'édition "il roule 5 km trop vite pour nous" d'Eddy Merckx (1975), la victoire du jeune pleureur Edwig Van Hooydonck (1989), ... seront recouverts par la poussière des accélérations explosives de la génération actuelle sur les méchantes côtes pavées des Ardennes flamandes.

Dès l'Omloop Het Nieuwsblad les médias flamands veilleront à ce que la nouvelle histoire ne soit plus jamais ennuyeuse ou monotone jusqu'au Tour des Flandres. Sporza diffuse chaque semaine le talk-show "Extra Time Koers" et cette dernière semaine (oui) le quotidien "Vive le vélo, Leve de Ronde", les journaux flamands remplissent en mars plus de pages sur la course que "La Gazzetta dello Sport" sur toute une année. Même des podcasts tels que "de Koers is van ons", "Wuyts en Boonen", ... sont créés. 

Des milliers d'histoires juteuses, d'opinions bien fondées, de petits et grands faits, ... sont envoyés dans le monde et tout cela en vue de la question secondaire la plus importante du monde (flamand) "Qui gagnera dimanche le Tour des Flandres  ?".  

Wout Van Aert, désormais élevé au rang de demi-dieu du cyclisme en Flandre, était indéniablement présenté comme le grand favori par de nombreux experts consultés lors des émissions ou interviews précitées, immédiatement après "l'exposition" du 26 février. L'impressionnante victoire de Tadej Pogacar dans les Strade Bianche et la réapparition précoce de cet autre grand Mathieu van der Poel dans Milano-San Remo sont les moments motorisés dont Aristote pense que tous les bons drames ont besoin. Ces complications ne font que compliquer les chances de victoire de Van Aert.

Oui, le grand favori Van Aert est en top forme, ainsi que le super talent Van der Poel après sa victoire hier à Dwars door Vlaanderen, mais la première participation de Pogacar, double vainqueur du Tour de France, inquiète les Flandriens. L'apparente "chasse patate" de Pogacar, hier, peut être considérée comme un bon présage pour les adversaires. Cependant, l'explication du camp des EAU après la course (Pogacar a été retenu par une chute) est tout aussi plausible.

Je vois le fait que Pogacar a rencontré ses limites hier comme un avantage pour dimanche prochain et peut-être que cela l'incitera à utiliser sa force avec un peu plus de parcimonie. Et, après la victoire de Biniam Girmay's à Gent-Wevelgem, le fait qu'il s'agisse d'une première participation ne doit pas nécessairement être considéré comme un obstacle.

Et Pogacar est indéniablement le meilleur grimpeur du peloton. Son attaque dans la Strada Bianche sur le secteur "Monte Santa Marie", depuis 2017 également appelée le "Settore Fabian Cancellara", n'a pas seulement impressionné Julian Alaphilippe. Comme ce secteur gravel a été incluse dans le parcours de la Gran Fondo Strade Bianche pour la première fois cette année, j'ai pu constater qu'elle est beaucoup plus difficile que l'ensemble de l'Oude Kwaremont et le Paterberg.

Dans les montées moins raides comme l'Oude Kwaremont, Van Aert, van der Poel, ... seront sans doute capables de suivre, mais que faire si le poids plume Pogacar (il pèse +/- 10 kg de moins que ses principaux rivaux) attaque au dernier passage du Paterberg du bas de la montée ? 

Peu de coureurs seront capables de le suivre et un contre-la-montre de 13km vers l'arrivée à Audenarde ne devrait pas être un problème pour Pogacar non plus. De plus, les autres devront se débarrasser de Pogacar (remember Liège-Bastogne-Liège 2021).

Les autres favoris, Van Aert, ainsi que ses coéquipiers Christophe Laporte et Tiesj Benoot, van der Poel, Kasper Asgreen, ... auront tout intérêt à rendre la course longue et éprouvante, tandis que nous dégustons le "fromage Flandrien" et la bière Kwaremont vers l'apothéose.

Mais d'abord, nous allons participer à notre propre Tour des Flandres le samedi et nous espérons tous que la nouvelle inquiétante d'un Van Aert malade est un poisson d'avril précoce.


photo @tadejpogacar


MTB Profumo delle Marche
e-bike vtt
8 jours

ItalieMarches

8
de
Begeleide fietsvakantie Teneri...
route
7 jours

EspagneÎles Canaries

de
Cultuur en Mountainbike Reis N...
vtt
9 jours

NépalBagmati

12
de
TOP

Devenez Partenaire et atteignez votre public cible !

Battistrada.com vous permet d'atteindre une audience très ciblée de +1.000.000 cyclistes actifs partout dans le monde.